Les habitudes de conduite néfastes pour la voiture

La conduite, selon les occasions, le type de véhicule, de terrain et selon que le conducteur soit expérimenté ou non, peut-être une activité tout aussi excitante qu’éreintante. Au fil du temps, lorsque le conducteur commence à se familiariser avec le maniement du véhicule et acquière de l’expérience, il finit par adopter une attitude et des habitudes de conduite. Malheureusement, toutes ces habitudes ne sont pas bonnes. Certaines sont néfastes pour la voiture et d’autre ont un impact sur le portefeuille du conducteur. Voici quelques-unes de ces mauvaises habitudes.

Garder sa main reposer sur le levier de vitesses

Il n’est pas rare que les conducteurs laissent leur main sur le levier de vitesses pendant qu’ils conduisent. Si à court terme cette habitude peut paraître anodine et sans effet, sur le long terme elle peut entrainer plusieurs problèmes.
D’abord, d’un point de vue pratique et sécuritaire, il faut se rappeler que nos deux mains doivent toujours être sur le volant. Ensuite, le fait de continuellement exercer une pression sur le levier de vitesses a pour conséquence de déplacer le synchroniseur ainsi que les vitesses. Après quoi, des problèmes peuvent survenir lors du changement de vitesses. Et cela s’applique tout aussi bien aux boites manuelles qu’aux boites automatiques.

Attendre que le réservoir soit presque vide

Qui n’a jamais attendu que le réservoir soit presque vide avant de passer à la pompe ? A tort, on pense qu’agir ainsi permet de réaliser de réduire les dépenses. Or, dans les faits, cette habitude a un impact négatif sur la voiture, notamment sur les filtres et le moteur. Dans un réservoir presque vide, la probabilité de création de dépôts est très élevée. De plus, un réservoir presque vide est l’environnement idéal pour la formation de condensation.

Freiner brusquement et trop fréquemment

Freiner est souvent nécessaire, or cela entraine irrémédiablement l’usure des plaquettes de freins qui sont des éléments très coûteux. Afin d’éviter une usure rapide des plaquettes, il est préférable d’éviter les freinages brisques et fréquents. A la place, il vaut mieux adapter sa vitesse en fonction des circonstances et de toujours maintenir une distance de sécurité.