Pour être moins stressé au volant

C’est un fait, on est plus ou moins stressé au volant, qu’on le veuille ou non. Les raisons du stress pourraient venir d’autres personnes, d’autres situations sur lesquelles vous n’avez aucune prise. En effet, ce peut être d’autres automobilistes, les bouchons, la météo, les autres passagers dans votre véhicule qui peuvent vous stresser. Mais le stress peut aussi survenir à cause de votre fatigue, du fait que vous risquez d’être en retard, de votre santé ou d’autres raisons plus personnelles. Cependant, sur la route, un tel stress peut être synonyme de dangers.

Des répercussions sur votre comportement de conducteur

Si vous êtes constamment stressé chaque fois que vous êtes au volant, cela risque d’influencer votre comportement de conducteur. A la longue, vous pourriez ressentir des maux de tête en permanence, des tensions musculaires au niveau de vos lombaires, de vos épaules et de vos cervicales. Vous pourrez devenir plus irritable, être sujet à la colère et vous sentir encore plus fatigué qu’ordinaire. Le stress cumulé pourrait même vous causer des problèmes cardiaques et un problème de tension artérielle. Vous manquerez peu à peu de concentration, ce qui est très grave lorsque vous conduisez. Vous risquez également de conduire plus vite que la limite imposée et ne pas tenir compte des consignes de sécurité. Bref, cela peut vous mettre en danger sans que vous en ayez pleinement conscience. Donc, avant d’en arriver à ces extrémités, vous devriez prendre des mesures. Vous devez prendre l’habitude de faire une pause dès que vous ressentez une grosse fatigue vous envahir. Dès que vous avez mal à la tête ou que vous sentez que votre tension s’affole, garez-vous et reprenez votre souffle, votre respiration. Au besoin, appelez un ami ou un membre de votre famille pour vous chercher. Ne vous inquiétez pas d’arriver en retard. Mieux vaut avoir un petit retard de 10 mn ou 15 mn que d’avoir un accident sur la route, de mettre en danger sa personne et les autres.

Ne vous exposez pas aux dangers

Ne minimisez jamais les dangers auxquels vous vous exposez si vous êtes stressé au volant. Ne vous dites pas que vous conduisez depuis assez longtemps pour savoir ce que vous faites et ne vous dites pas non plus que vous êtes trop bon chauffeur pour que quoi que ce soit vous arrive. Si vous êtes sujet à un stress important, vous encourez le risque d’un accident plus ou moins grave, parce que vous aurez manqué de réflexe ou de vigilance. Si votre travail consiste à conduire, il faut vous montrer encore plus vigilant et parler de votre stress à votre chef si votre état perdure. Dans tous les cas, apprenez à réduire votre stress avant de prendre ou de reprendre le volant. Faites par exemple des exercices de respiration, écoutez de la musique ou fermez les yeux quelques minutes. Utilisez ce type de technique expliquées dans cet article, ou d’autres méthodes de gestion de stress pour vous calmer.
N’oubliez pas que si vous n’apprenez pas à gérer votre stress, il risque de déteindre sur votre vie personnelle, familiale. Vous pourriez devenir moins rentable dans votre travail, contracter des maladies physiques telles que les maladies cardiovasculaires, prendre du poids, perdre le sommeil et l’appétit. Le risque est élevé que vous souffriez de problèmes psychologiques tels que des crises d’angoisse, une déprime passagère voire une grosse dépression, des phobies liées à la conduite au volant.